La vie des restaurateurs, une ambiance pas facile à gérer

Ouvrir un restaurant est un projet qui nécessite un grand sacrifice. Nourrir les gens n’est pas facile, il faut surtout être méticuleux et avoir un sens de créativité très aiguë.

Le début n’est jamais facile

Tenir un restaurant est une tâche qu’il faut apprendre tout d’abord. Il ne suffit pas de décrocher le diplôme du manager, il faut plonger son nez dans la cuisine. Il est important de savoir gérer la cuisine tout d’abord, de régler les détails afin que tous les outils du restaurant soient en marche. Il n’y a pas de journée typique, chaque jour représente un nouveau défi. Il faut tout d’abord apprendre à gérer sa panique parce que si on plafonne aussi vite face à la commande, les clients vont partir sans manger, et c’est honteux.

Le service et la réception

Être une serveuse peut être un travail très minable, mais ce n’est pas facile de gérer les commandes sur chaque table, et ce serait très ennuyant de vouloir renoter la commande auprès des clients. Il faut donc rester concentrer, même avec le bruit, parce qu’en attendant le repas, les clients discutent, se disputent, etc. Et en plus, il va falloir porter plusieurs assiettes à la fois, ce qui n’est pas évident non plus. Débordé, oui, mais il faut juste avoir le rythme, et cela devrait fonctionner.

Les petits détails comptent

Dans une salle de restauration, ce sont les détails qui peuvent déborder la vase. Chaque jour, il va falloir faire quelques vérifications : le gaz, le congélateur, etc. Et surtout, qu’il ne doive rien manquer, à la cuisine. Quand on est restaurateur, on se doit de nouer une bonne relation avec les paysans et éleveurs de la région, pour bénéficier des produits frais chaque jour.

Ce qui est formidable est de voir les clients débarquer et de leur ouvrir la porte comme s’ils étaient les invités. Dans un restaurant, se tromper est une grande faute.